Je suis la mère de la mère de mon enfant

Je suis la mère de la mère de mon enfant

Je suis la mère de la mère de mon enfant

d’Alizée Honoré

•••

Petite Salle
Du 23 avril au 9 mai 2015
Du jeudi au samedi à 20h30
Le mercredi à 19h00

Lundi-théâtre : le lundi 27 avril à 20h30. Tarif unique de 5€.

Infos et réservations : www.lesrichesclaires.be

•••

« Il existe plusieurs sortes de naissance.
Il y a les prématurés, ceux qui veulent sortir très, très tôt. Qui sont prêts à affronter leur vie sans se poser de question.
Il y a ceux qui sont à l’heure, jamais en retard, jamais trop tôt.
Et puis, ceux qui restent. Qui restent. Je me demande parfois si je n’y suis pas encore. »

C’est l’histoire d’une jeune femme sans nom. Sa maison est une piscine vide. Et surtout, elle est enceinte.

Accompagnée de sa conscience, elle engage un amant pour devenir le père de son futur enfant.
Créer une famille. Un papa, une maman et peut-être même un chien !

Mais est-ce que tout ça l’apaisera réellement ? Et puis au fond, en a-t-elle vraiment envie, de ce chemin tout tracé ?

« Je suis la mère de la mère de mon enfant », un conte délirant sur la quête identitaire.

•••

Texte et mise en scène : Alizée Honoré
Assistanat à la mise en scène : Ophélie Honoré
Avec : Eve Louisa Oppo, Florence Roux, Frédéric Clou et Jean-François Rossion
Musique et création sonore : Manuel Sampaio
Scénographie : Laurence Chin et Clémence Walle
Costumes : Emma Toussaint
Création lumière : Juan Borrego
Aide au geste et au mouvement : Léonore Guy
Production : Nighthawks productions
Diffusion : Kim Vanvolsom
Avec l’aide de L’Espace MAGH et du Théâtre Royal des Galeries

Les Riches-Claires – Saison 2014 | 2015

•••

RÉALISATION & MONTAGE SON : Alizée Honoré
IMAGE & MONTAGE : Thomas Beauduin
VISUEL : Camille Cooken
MUSIQUE : Manuel Sampaio

« Et des baisers » – interprété par France Gall
Paroles de Robert Gall – Musique d’Alain Goraguer
Polydor 1992

La production remercie Anne et Daniel pour leur générosité ainsi que tous ceux et celles qui ont participé de près ou de loin à la réalisation de cette vidéo.

Laisser un commentaire